Texte inachevé d’une jeune fille de 14 ans, à sa mère diagnostiquée bipolaire.
Tant de jours ont passés,
Trop de larmes ont coulées.
Que de journées à rire,
De nuits blanches sans sourire.
Mais toi tu m’as portée,
Pourrais-je ne pas t’aimer ?
Maman, je ne veux pas vivre à t’en voir mourir.
 
De tes lèvres à mon cœur,
Des promesses qui s’envolent.
Toujours les mêmes paroles:
Mots qui vivent et qui meurent.
Quand je suis dans tes bras,
Tu me racontes toujours ça.
Promesses de vie heureuse:
Peut-être qu’on est trop peureuses.
 
Un jour faudra bouger,
Oublier le passé.
Avancer toutes les deux,
Fantôme d’une Milla bleue.
Oublie ta maladie et souris à la vie.
Maman, je t’aime tellement,
Ne crois pas que je mens.